30 jan 2009 Choisir une banque d’images

Comment choisir une banque d’images ? 

Nous avons vu précédemment comment vendre ses images sur internet. Je vous propose aujourd’hui une liste de sites ( Microstock ) classés par préférences ( critère de choix: les gains, les perceptives d’évolutions, la stabilité des revenus, la facilité d’utilisation, la productivité … )

 Je tiens également à rappeller qu’en tant que professionnel mon chiffre d’affaires est bien sûr déclaré aux impôts et aux divers organismes sociaux . )

Les banques d’images sont ouvertes aussi bien aux professionnels qu’aux photographes amateurs à conditions, bien sur, de respecter la législation en vigeur, en ce qui concerne le droit à l’image, le droit juridique, fiscal et social. Vous pouvez vous rapprocher de votre centre des impôts ( CGI ) pour plus d’informations, voir également le nouveau régime de l’auto-entrepreneur mise ne place en Janvier 2009 , et l’ AGESSA ( qui gère les cotisations sociales des droits d’auteur )

Il est bien évident que plus vous déposez de photos et plus vous avez de chance de vendre en volume. Un minimum de 1000 à 3000 photos sont nécéssaire pour en faire une activité à plein temps. Ensuite, en produisant régulièrement vous pouvez estimer gagner en moyenne 2000 € à 3000€ / mois.

 

Fotolia

Base : 4 928 875 Fichiers

Types de fichiers : Photos , illustrations vectorielles, et bientôt vidéos

Une banque d’image d’origine Française, avec une équipe à l’écoute des photographes. Nous sommes nombreux à partager notre passion sur le forum du site . Il est assez simple de devenir contributeur sur fotolia. Il vous suffit de proposer des images propres ( sans bruit, aberration chromatique, vignettage ) et d’avoir quelques bonnes idées de concepts et d’illustrations. L’utilisation du site est très simple et rapide. Vous pouvez préparer vos descriptions et mots clés en amont, avec un logiciel d’écriture de méta données IPTC ( Photoshop, brige, ACDSEE, etc… ), puis uploader votre travail en bloc par FTP, ou en Flash a l’aide de votre navigateur.

Inscrit depuis 2005, mon chiffre d’affaires sur fotolia à considérablement augmenté et est bien largement supérieur à toutes les autres banques d’images; Ce qui me permet , aujourd’hui , d’en tirer un revenu à part entière .

Tarif:

  • Photos: 1€ à 5€ jusqu’à 200€

 Exclusivité: Le photographe peu choisir le prix de sa photo en fonction de son grade. Ainsi un photographe émeraude peu choisir de vendre sa licence d’utilisation à partir de 5€ au lieu de 1€ en taille XS ( soit 400 x 300 pixel ).

 Autres gros avantage : L’exclusivité augmente votre commission jusqu’à 64% et ne vous interdit pas de vendre vos autres fichiers ( photos différentes ) sur d’autres banques d’images. Cependant, si vous débutez, il est préférable de se concentrer sur cette seule banque d’image.

http://fr.fotolia.com/

 

iStockPhoto

Base : 4 215 000 fichiers

Types de fichiers: photos, illustrations vectorielles, clips vidéo et fichiers Flash.

Pour devenir contributeur iStock, vous devrez soumettre 3 échantillons de votre travail et répondre à un QCM pour vérifier que vous avez tous compris aux exigences techniques du site.

Attention à bien choisir vos images, la sélection est très vigoureuse. Critère de refus : bruits, vignéttage, mauvaise exposition, abbérration chromatique, cadrage, sujets, etc…

 Tarifs :

  • Photos: 1€ – 3 – 6 – 11 – 16 – 25€
  • Vidéos: 13€ – 22 – 35 – 65 -78€
  • Illustrations: 1€ – 3 – 6 – 11 – 16 – 25€

 Exclusivité : Si vous choisissez d’être photographe exclusif, vos commissions augmentent jusqu’à 40% suivant votre grade. En contrepartie vous ne pouvez plus vendre d’images sur les autres microstocks.

 http://www.istockphoto.com

 

 

Dreamstime

Base : 4 816 118 fichiers

Types de fichiers: photos, illustrations vectorielles, photos éditorial

Une sélection rigoureuse.

Tarifs :

  • Photos: 1€ – 3 – 6 – 11 – 16 – 25€
  • Vidéos: 13€ – 22 – 35 – 65 -78€
  • Illustrations: 1€ – 3 – 6 – 11 – 16 – 25€

 http://www.dreamstime.com/

 

 

Shutterstock

Base: 5 769 070 Fichiers

Type de fichiers: Photos, illustrations vectorielles, vidéos

Cette banque un peu particulière ne fonctionne que par abonnement. Vous ne gagnez que 0,25$ par images vendues. Il vous faudra donc vendre des quantités astronomiques pour faire un petit chiffre d’affaires . C’est cependant une des banques qui vend le plus en quantité et vous assure de placer en avant les nouveautés. C’est un choix a faire si vous pouvez vendre beaucoup en non exclusif sur toutes les banques.

 L’inscription et la sélection des photographes est difficile, il vous faudra soumettre 10 images pour l’évaluation.

 www.shutterstock.com

 

 

Stockxpert

Base: 2 600 000 Fichiers

Type de fichiers: Photos, illustrations vectorielles, vidéos

Voici une banque d’image sérieuse, qui vend régulièrement et vous permettra d’obtenir un bon Chiffre d’affaires.

 http://fr.stockxpert.com/

 

 

Les autres banques d’images :

 Par ordre de préférences:

 puis les autres ….

Vous pouvez suivre les commentaires sur cet article grâce à son flux RSS 2.0. Vous pouvez réagir, ou faire un trackback.

6 réactions

  1. 1
    Cédric 

    Bonjour

    Attention aux informations avancées ici : le statut d’auto-entrepreneur n’est pas autorisé pour les activités réglementées au niveau social, et notamment le statut d’auteur photographe.

    De fait, si auto-entrepreneur il y a, c’est pour un statut « artisan » avec tout ce que cela implique derrière… Même si pour la taxe pro ça risque de ne plus être désormais très gênant 😉 (nb : jusqu’à l’annonce de sa suppression – attention ce n’est pas fait – le statut auto-entrepreneur engendre une exonération de la taxe pro mais seulement pour les deux premières années…)

  2. 2
    Laurent 

    Merci pour ces info (super)pratiques! et complètes. J’ai déjà sélectionné une bonne centaine de mes photos afin de me lancer dans l’aventure et j’étais parti pour les envoyer sur les 4-5 plus gros sites afin d’avoir le + de gains mais avec ces histoires d’exclusivité, ça me met un peu le doute….

    sinon, j’ai lu sur des forums qu’il était préférable de rédiger ces mots clés en anglais (si on compte envoyer des photos sur tous ces sites) car la traduction qui est faite à partir de mots clés Français est parait-il désastreuse. tu as un avis là dessus? que fais tu de ton côté?

    merci encore

    Laurent

  3. @ laurent

    Il est en effet préférable de ridiger les mots clés en anglais, pour fotolia c’est au choix, je préfère le français , je maitrise mieux , c’est bien plus rapide, et les résultats ne sont trés correct . De toute façon je vend principalement en allemagne , puis les autres pays de l’Europe.

    Pour commencer je te conseille de prendre Fotolia et ne pas dépasser plus de 3 banques d’images. Tu test et tu fait le point au bout de quelques mois si tu préfère l’exclusivité .

    Philippe

  4. 4
    Laurent 

    Merci Philippe,

    Je maîtrise assez bien l’anglais et j’ai trouvé ce lien (sur le site de Arcurs) qui semble intéressant pour gagner du temps :
    http://www.arcurs.com/easy-keywording

    mais ça ne marche qu’en anglais….

    du coup si j’intègre tous les mots clés en anglais dans mes photos, est-ce je dois m’inscrire sur la page en anglais de fotolia ou est-ce que le moteur comprendra tout seul?

    Laurent

  5. Bonjour laurent

    Si tu habite en France il faut t’inscrire sur le site en Français http://fr.fotolia.com/

    Les crédits sont en euros , donc c’est plus rentable.

    Ensuite si tu désire indexer les images avec des IPTC en anglais , il te faudra le préciser sur la page d’indexation des fichiers en choisissant, pays = France, Langue = Anglais.

    Philippe

  1. […] Choisir une banque d’images […]

Laisser une réponse